Sélectionner une page

Le Shiatsu

Qu’est-ce que le Shiatsu ?

Créé dans sa forme moderne par Tokujiro Namikoshi, le shiatsu puise ses fondements dans la médecine traditionnelle chinoise (MTC). Dans notre culture occidentale, nous associons l’idée de la médecine à la maladie et il est donc logique de consulter lorsque nous sommes effectivement malades. La médecine traditionnelle chinoise s’inscrit dans une démarche de prévention, où il est logique de consulter quand l’individu est en bonne santé et pour qu’il le reste. Elle prend en compte et considère l’individu dans sa globalité : dimensions physiques, psychiques et émotionnelles. Toutefois, en cas problème de santé avéré, le Shiatsu ne remplace ni un avis, ni un traitement médical et ne peut en aucun cas s’y substituer.

Comment ça marche ?

Voisin de l’acupuncture, le Shiatsu utilise principalement la pression des pouces, les étirements  et les percutions. Le receveur, habillé de vêtements légers, est confortablement installé sur une table de massage.

Les pressions sont effectuées sur des points situés le long des méridiens d’acupuncture. Les méridiens sont un système complexe de lignes invisibles qui parcourent le corps.  Chaque ligne de méridien est associée à un organe, dans le sens énergétique du terme, à savoir en considérant sa fonction physique mais également sa dimension psychologique, émotionnelle, les saisons, …  Les pressions ont pour but de fluidifier et d’harmoniser la circulation énergétique.  L’énergie vitale, Ki en japonais, circule selon une chronologie précise et immuable le long des méridiens. Tout déséquilibre ou blocage dans cette circulation énergétique est à l’origine de la maladie.

Comment le Shiatsu s’est-il développé en Europe ?

Apparu en Europe dans les années 70, le shiatsu a connu un essor progressif. Il est reconnu en 1997 par le parlement européen comme l’une des 8 approches alternatives nommées « médecine non conventionnelle digne d’intérêt » par la résolution A4-0075/97 mais il ne doit en aucun cas se substituer à une visite chez le médecin. Il fait aujourd’hui l’objet d’une étude en vu d’une labellisation au niveau européen. Un rythme de vie plus stressant, plus rapide, explique sans doute le succès de cette technique qui aborde la santé d’un autre point de vue et qui permet une réappropriation de son unité, grâce à la détente et la relaxation.

Bienfaits du Shiatsu

Le shiatsu est une technique de détente qui induit un profond relâchement des tensions physiques et mentales et agit efficacement sur les déséquilibres tels que :

  • Les maux de dos (torticolis, lombalgies, …) ou douleurs articulaires;
  • Les troubles digestifs ou intestinaux, les pathologies respiratoires légères, les céphalées et migraines;
  •  Les troubles psychosomatiques tels que l’anxiété, la déprime, le stress, l’insomnie ou la fatigue chronique.

Voie d’équilibre, le Shiatsu libère cette paisible vitalité si souvent mise à mal par nos émotions, nos habitudes de vie et notre course effrénée contre le temps. Il permet au corps de se reconnecter à ses ressources naturelles de récupération.

Quand recevoir un shiatsu ?

En tant que technique préventive, le shiatsu se reçoit sur une base régulière, idéalement en traitement de fond. Il est aussi recommandé lors des changements de saison, d’une période de stress, avant un surcroît d’activité, en situation difficile ou tout simplement dans un moment ponctuel de recherche de détente.

Le Shiatsu est sans effet secondaire et adapté à tous.
Il est toutefois déconseillé de recevoir un shiatsu dans les cas relevant des urgences comme la fracture, l’hémorragie, l’épilepsie, l’ulcère, le syndrome abdominal aigu, la phlébite, ainsi que dans les cas d’ostéoporose, d’infections cutanées, de troubles cardiaques ou pulmonaires, en cas de fièvre importante, d’inflammation aiguë et de toute autre affection grave nécessitant la présence d’un médecin.